06/01/2009

Le chien et la neige

neige janvier2009 013Le  Le chien et la neige

Les balades dans la neige sont très appréciées par les chiens qui sont souvent très excités par ce nouvel élément. 
Le chien se dépense beaucoup en courant partout et ne risque pas de se refroidir .
Quelques précautions sont néanmoins utiles.


La neige et la peau 

Lors de contact avec la neige, votre animal est soumis au froid mais aussi à l'humidité au niveau des parties en contact avec la neige. Il faut donc veiller à l'essuyer lors des retours de promenades s'il est bien mouillé. 
Nous vous conseillons de surtout sécher les pattes, plus particulièrement les zones comprises entre les coussinets. 
Il est important d'ôter les petits paquets de glace qui se fixent sur les poils entre les coussinets. 
Vous éviterez ainsi à votre chien des gerçures, des gelures ou des blessures .
Vous pouvez trouver chez votre vétérinaire un produit à base de cire (Pawax) que l'on applique sur les coussinets avant la promenade, afin de les protéger.
Certaines régions à peau fine sont plus sensibles au froid et aux irritations par la neige, c'est le cas de la peau des testicules des mâles. Nous vous conseillons de vérifier qu'aucune lésion n'apparaît à cet endroit, vous pouvez également appliquer des pommades grasses pour les protéger.


L'ingestion de neige 

Les chiens mangent souvent de la neige, mais il faut être vigilant car ceci peut provoquer des troubles digestifs. 
L'ingestion massive de neige peut provoquer une gastrite sévère (gastrite des neiges) et vous devez veillez à ce que votre chien en consomme de façon modérée. 
Votre chien peut aussi présenter des épisodes de diarrhées.


Le sel de déneigement 

Il provoque des irritations au niveau des pattes (zones entre les doigts et les coussinets ). 
Le chien va se lécher beaucoup et aggraver les lésions. 
Nous vous conseillons de rincer les pattes de votre chien à l'eau claire quand il rentre de promenade, surtout lorsque le sel de déneigement vient d'être répandu.
Si votre chien ingère du sel de déneigement, il risque une intoxication dont les principaux signes sont des vomissements, de la diarrhées et des spasmes abdominaux. Il également va boire beaucoup. 
Dans certaines ingestions massives, il va présenter des troubles nerveux sérieux.


La réverbération solaire sur la neige 
Si vous allez aux sports d'hiver avec votre chien, vous devez penser à la réverbération intense du soleil sur la neige. 
Vous portez des lunettes de soleil mais votre chien lui n'en porte pas. Il faut donc éviter de trop l'exposer à cette réverbération qui peut entraîner des problèmes oculaires. 
Si votre chien souffre de pathologie oculaire chronique comme une kérato-conjonctivite pigmentaire, nous vous conseillons de signaler à votre vétérinaire que vous allez aux sports d'hiver. 
Il pourra vous conseiller sur les précautions à prendre.


L'activité sportive intense dans la neige
Si vous pensez pratiquer avec votre chien certaines sports d'hiver de manière intensive comme le ski de fond, les promenades en raquettes, il faudra habituer votre chien de manière progressive. 
Votre animal devra en effet être capable d'avoir une activité physique dans des conditions climatiques difficiles (froid, neige et altitude) 
Pour donner à votre chien la condition physique nécessaire, vous devez lui faire pratiquer des activités sportives intensives quelques mois avant votre séjour en montagne.
Vous devrez également augmenter sa ration alimentaire de 20 à 30 % pour l'aider à lutter contre le au froid et à fournir un effort physique intense. 

De plus, vous devez effectuer des soins particuliers au niveau des pattes. 
Vous devez préparer les coussinets plantaires deux à trois semaines avant votre séjour en montagne en appliquant une solution tannante qui renforce la résistance des coussinets. Vous trouverez ce produit chez votre vétérinaire. Vous pouvez aussi appliquer sur les pattes un produit à base de cire qui protège la peau des coussinets des agressions mécaniques et chimiques (Pawax).
Le risque de gelures des extrémités des pattes, des oreilles, du bout de la queue et de la peau des testicules sont possibles si votre chien a une activité physique intense de longue durée dans la neige. 
Vous devez donc faire attention en examinant régulièrement les régions à risque.

 

 

21:52 Écrit par Mireille dans Notre vie au quotidien | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.